L’École Française de Yoga : le choix de la qualité

Depuis 20 ans le yoga s’est développé de manière exponentielle dans le monde en général et en France en particulier. Ainsi, en 2021, plus de 7 millions de Français déclaraient pratiquer le yoga régulièrement. Un chiffre qui avait plus que doublé en dix ans.

Cette explosion a amené les médias généralistes à s’intéresser au phénomène. La plupart des articles témoignent de l’extrême diversité des formes de yoga proposées et des contextes d’enseignement. Ils tentent d’offrir des repères tout en mettant en garde à la fois contre de possibles dérives sectaires et plus encore contre les dérives mercantiles ou une instrumentalisation du yoga de la part de certains employeurs désireux d’augmenter la performance de leurs employés par exemple.

 

Quelques essais ont également paru : celui de l’américaine Carolyn Cheng « Work, Pray Code » qui étudie les pratiques de la Silicon Valley (2022) ou, en français, celui de Zineb Fahsi, professeure de yoga, « Le Yoga, nouvel esprit du capitalisme » (2023). Ici est pointé le danger inhérent à une pratique qui favoriserait à bas bruit la performance individuelle et une culture de soi (un repli sur soi ?) qui fait le jeu du capitalisme au détriment d’un engagement en faveur de formes politiques tournées vers le bien commun. L’illusion majeure consisterait à croire qu’il suffit de se transformer soi-même par le yoga pour transformer le monde. Cette croyance fait écho à la fameuse citation de Gandhi : « Soyez le changement que vous désirez voir dans le monde. »

 

A la croissance du nombre de pratiquants de yoga est associée une augmentation du nombre des professeurs de yoga et des formations de professeurs de yoga. En effet, en absence de règlementation dans le domaine de la formation et du métier de professeur de yoga, les programmes de formation semblent fleurir tous azimuts.

Au cours des deux dernières décennies « Yoga Alliance », label américain, qui a pour objectif d’« élever notre bien-être collectif et conscience humaine à travers le yoga » a « installé » une norme minimale d’heures de formation : 200 heures. De nombreux autres labels, certains indiens, ont pris le pas.

Les standards des plus anciennes fédérations françaises de yoga se démarquent radicalement de cette norme estimant qu’on ne peut former correctement un professeur de yoga en moins de 500 heures minimum.

 

Il faut en effet acquérir de nombreuses compétences : savoirs en anatomie et psychologie, connaissance de l’histoire du yoga et de ses riches traditions textuelles, perfectionnement de sa pratique personnelle, de ses facultés d’écoute et d’accompagnement des futurs élèves, respect de l’éthique et des règles de déontologie… Tout cela ne se fait pas en quelques semaines !

 

Parmi ces fédérations historiques, la Fédération Nationale des Enseignants de Yoga (FNEY), à laquelle sont associées 9 écoles de formation en France, a créé un référentiel reconnu par France Compétences et la Fédération des Acteurs de la Compétence. Ce référentiel est appliqué par l’École Française de Yoga, qui offre un programme de formation de 800 à 900 heures sur quatre ans. Au terme du parcours de formation, l’EFY est habilitée à délivrer la certification « Enseigner le Yoga CP FFP », inscrite au Répertoire Spécifique.

 

Pourquoi 800 heures et 4 ans ?

 

Puisque le yoga est une sagesse incarnée, L’École Française de Yoga est une école d’apprentissage par l’expérience incorporée. Les savoirs pratiques et théoriques y sont assimilés, questionnés, retravaillés à l’aune de la pratique sans cesse renouvelée du yoga et de la mise en pratique de son enseignement.
En tant que directrice de l’École Française de Yoga depuis 8 ans, je constate que la plupart des personnes qui se sont inscrites à l’EFY en ressortent transformées quatre ans après. Cette transformation est documentée par un mémoire de fin d’études qui témoigne d’une recherche, d’un parcours, toujours singulier, où le yoga s’est avéré être une ressource fondamentale pour une croissance intérieure.

Le cadre de l’EFY et surtout ses formateurs auront permis à certaines facultés et aspirations de s’épanouir. Un chemin qui n’est jamais linéaire et s’accompagne souvent de moments de fatigue et de doute dont je suis également témoin et qui s’expriment dans les bilans que les élèves rédigent en fin de 1° et de 2° année. Ces moments de fatigue et de doute sont indispensables pour que se forge un esprit critique et un discernement plus acérés, pour que chacun identifie ce qui le.a motive et ce que le yoga peut lui apporter.

Ainsi, le parcours de formation est souvent l’occasion de changements salutaires dans la vie des élèves : davantage de conscience et de soin de soi et de ses proches bien sûr mais aussi souvent une mise en cohérence entre ses aspirations profondes, ses valeurs et la vie quotidienne, qu’elle s’exprime dans la vie privée ou professionnelle.

 

YSÉ TARDAN MASQUELIER

 

Enseigner le yoga, une école de vie

 

Au terme de leurs parcours à l’EFY, certains élèves enseignent le yoga, d’autres non. Pour ces derniers, l’approfondissement de la discipline du yoga oeuvre différemment.

 

« Il y a maintenant une trentaine d’années que j’ai suivi les quatre années d’enseignement de l’EFY. Je ne suis pas devenue professeur de yoga, mais l’enseignement reçu ne m’a jamais quittée et m’a guidée tout au long de mon chemin de vie et de connaissance de soi. Je garde une immense reconnaissance envers tous ceux qui  m’ont accompagnée d’une manière ou d’une autre par leur enseignement, leur écoute, leur manière d’être, voire leurs mises en garde … »

 

Parmi ceux qui enseignent, on constate une grande variété de cas de figures : certains enseignent quelques heures par semaine en cours collectif ou individuel, d’autres en ont fait leur métier, au terme d’une reconversion professionnelle soigneusement préparée pour anticiper les exigences et les aléas de l’installation en tant que professeur de yoga.

Une enquête qualitative auprès des Ancien.ne.s ayant choisi d’enseigner nous a appris que toutes considèrent que la formation de l’EFY leur a apporté un socle solide.

Les années de formation à l’EFY ont constitué un moment de formation privilégié qui leur a permis de structurer des savoirs, de se former à la pédagogie mais aussi de se lancer dans l’enseignement.

A ce socle, la plupart ont eu envie d’ajouter des formations complémentaires pour explorer d’autres voies (sophrologie, psychologie, anatomie, …), d’autres enseignements du yoga ou pour enrichir certains aspects dont l’EFY a donné les bases.

Au terme de cette enquête il nous est apparu clairement que le profil des enseignants de yoga formés à l’EFY est celui d’explorateurs. Leur évolution ne s’arrête jamais, dans la mesure où elle est mue par une curiosité, une aspiration, une quête de connaissance du corps, de la psyché et/ou de spiritualité. Mue aussi par le désir d’apporter le meilleur à leurs élèves.

La palette de formations continues choisies permet à chacun de proposer un enseignement qui s’accorde avec ses intérêts, ses valeurs, sa conception du yoga, dans une logique d’approfondissement, de diversification et d’amélioration continue.

 

« Le métier (d’enseignant de yoga) c’est pratiquer et évoluer soi-même sur son chemin spirituel pour partager et transmettre les choses qu’on a apprises et qu’on vit »

 

 

Transmettre et accompagner

 

En quoi consiste le rôle d’un.e enseignant.e de yoga ? Enseigner les postures de yoga pour permettre à ses élèves de les vivre sans se blesser ? Enseigner les postures de manière à ce que le souffle puisse se manifester grâce à une attention particulière à la respiration permettant le lâcher-prise ? Enseigner dans un esprit d’ouverture universel, sans exclure personne ? Donner accès aux 8 membres du yoga tels que les enseignent les Yoga Sutras ? Transmettre dans le respect des différentes chartes éthiques et déontologiques existantes ?

Ou, pour le formuler différemment, quelle formation faut-il avoir acquis pour pouvoir, comme le dit l’une de nos interviewées : «accompagner les personnes dans le déploiement complet du noyau intime de l’être » ?

 

 

Voie de sagesse qui rassemble en une unité dynamique les différentes composantes de l’être humain, le yoga est une discipline pour le moins complexe. A L’École Française de Yoga, nous sommes persuadés que l’enseignant de yoga a une fonction de transmission du yoga mais aussi d’accompagnement de ses élèves dans leur découverte des nombreuses facettes de cette discipline et que tous deux doivent s’exercer dans le respect rigoureux de l’élève et dans l’esprit yoga.

 

« Dès la deuxième année nous découvrons comment s’articule une posture dans un cours de yoga, puis nous apprenons à construire un cours cohérent et très tôt nous avons la possibilité de nous entrainer aux tests pédagogiques. C’est un glissement de la théorie vers le passage à l’acte, nous devenons progressivement acteurs : prendre la parole, positionner sa voix, apprendre à guider. C’est une subtile mutation qui nous fait prendre conscience de nos gestes, de nos paroles, de nos regards, de nos silences. La fin de la troisième année est marquée par l ‘épreuve des tests pédagogiques. Cette épreuve est un moment […]où nous quittons le confort du spectateur et nous exposons aux critiques.[…] C’est un […] passage pénétré d’un climat de grande solidarité entre les élèves, où nous nous sentons portés par le groupe. C’est une seuil où […] j’ai ressenti la satisfaction d’un accomplissement. »

 

 

Se former à l’EFY, comment faire ?

 

Le seul pré-requis pour se former à l’EFY est d’avoir pratiqué le yoga pendant au moins deux ans avec un ou plusieurs professeurs. Ce temps de pratique individuelle est indispensable pour pouvoir suivre les enseignements des formateurs. Il vous permet également de ressentir que votre désir de vous engager dans ce parcours de formation exigeant est solidement ancré dans votre vécu du yoga.

A la rentrée, venez  nous rencontrer, prendre connaissance de notre programme, de nos approches pédagogiques, des lieux, venez échanger avec nos formateurs et formatrices, en participants aux Portes Ouvertes de l’EFY.

 

 

Pour en savoir plus :  Découvrir notre livre des 50 ans de l’EFY.

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous ne pouvez pas copier les contenus de cette page