Vivre la formation de professeur de yoga à l’EFY

Avant d’entamer un projet de formation, on se pose beaucoup de questions, on cherche ce qu’une formation professionnalisante de yoga peut nous apporter.
Échanger, rencontrer l’équipe pédagogique, trouver la formation qui nous convient en termes de connaissances, pratiques, valeurs, rythme et de qualité d’apprentissage est essentiel. Ce socle solide présent, il est alors simple de vivre sa formation dans l’éveil de l’intelligence stimulée et bienveillante.

 

 

Catherine Balouzat, professeure de yoga et ancienne élève de la promotion 2019 partage son expérience de formation à l’EFY de Paris.

 

 

MON PARCOURS À L’EFY : L’OUVERTURE À UN CHEMIN DE JOIE

par Catherine Balouzat

 

Je peux affirmer aujourd’hui, avec du recul, qu’en m’inscrivant à l’EFY, en 2014, j’ai saisi ma chance de vivre une aventure intense et profonde, celle de m’ouvrir à un chemin de joie. Mais à l’époque je l’ignorais. Je souhaitais simplement approfondir ma pratique du yoga. J’étais enthousiasmée par mes cours de yoga en ville et j’avais envie d’explorer davantage les différents aspects de l’enseignement du yoga, notamment l’étude des textes sacrés indiens. J’étais cependant pétrie de questionnements : aurais-je le niveau physique pour suivre la formation à l’EFY ? Une journée entière de formation chaque semaine ne serait-t-elle pas trop intense pour moi ? A fortiori un stage d’une semaine ? Pourrais-je aller au bout des quatre années de formation ? J’étais face à un engagement et face à une part d’inconnu. Malgré ces « vrittis », ces tourbillons du mental qui sont autant de freins, soutenue par ma professeure de yoga en ville et poussée par une quête intérieure plus ou moins consciente, j’ai décidé de m’inscrire à l’école.

C’est l’une des décisions les plus importantes et les plus heureuses de ma vie. Oui, en m’inscrivant à l’École Française de Yoga (EFY), je suis partie à la découverte de mon intériorité, vers un chemin de joie.

Vivre ma formation de professeur de yoga à l’EFY a été une plongée dans le grand bain du monde du yoga. La première année est une immersion dense dans la richesse des enseignements proposés. Je me suis tout de suite sentie à ma place en m’intégrant dans l’univers de l’école.

 

Tenir un journal de bord

 

J’ai tenu un journal de bord dès que je suis arrivée. C’est une aide précieuse pour mettre au clair ses idées, pour accompagner ses choix de lignées de yoga et pour préparer l’écriture du mémoire de fin d’études.

Je notais le soir même ou le lendemain de chaque journée de formation toutes mes impressions sur ce que j’avais vécu. Je conseille à chaque élève de le faire. Je vous livre ainsi, pêle-mêle, ce que j’ai noté en février 2015, pour faire un mini bilan à mi-parcours de ma première année :
– Continuité, profondeur, ouverture, élargissement, me rapprocher de ma nature profonde
– Rythme journée une fois par semaine super pour moi. Répétition. Conscience.
– Sensation que mon corps change, se purifie, devient plus souple. Je me sens de mieux en mieux dans mon corps.
– Impact sur tous les pans de mon être (nourriture, relations).
– Exigence des yamas et niyamas pour moi tout le temps dans mon quotidien, en amont de tout le reste, sans doute le plus difficile, ce qui fait qu’on est en yoga, ce qui demande vigilance, discernement. Pour moi, cet aspect comportemental est très important vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres.

– C’est comme si toutes les pièces d’un puzzle (mes expériences passées) se rassemblent peu à peu.

 

Ouverture qui facilite l’exploration personnelle

 

Tous les enseignements reçus à l’école commençaient à œuvrer en moi. Je vivais une intensification de la pratique du yoga mais aussi une formidable ouverture à un ensemble de connaissances variées et complémentaires. Cette notion d’ouverture caractérise tout mon parcours à l’école : ouverture dans mon corps ; ouverture à mon intériorité, à ma spiritualité ; ouverture à l’Autre. C’est aussi une disposition qui me permet d’accueillir le nouveau, l’inconnu, en confiance, de repousser mes limites et d’élargir mon champ des possibles, dans mon évolution sur la voie du yoga comme dans ma vie quotidienne.

Chaque enseignement reçu est une porte qui s’est ouverte pour m’offrir un socle solide de connaissances et pour m’inviter à une exploration personnelle vers davantage de profondeur pour une compréhension de plus en plus fine du yoga. Et ce faisant, d’autres portes se sont ouvertes et s’ouvrent encore aujourd’hui, élargissant mes horizons. C’est une ouverture infinie. Une dynamique qui perdure s’est installée, sorte de cercle vertueux, un dialogue entre les enseignements reçus dans une transmission vivante et incarnée, l’étude des textes sacrés indiens et ma pratique personnelle du yoga.

 

Faire des choix

 

Très vite, en première année, la nécessité de choisir deux lignées de yoga parmi les quatre proposées pour la suite de ma formation m’a appris à discerner, affuter, affiner, « sentir » ce qui parle à mon corps et à mon cœur. C’est déjà un travail de connaissance de soi. J’ai été déstabilisée avant de faire ce choix car j’ai fini par quitter le côté rassurant du connu : en effet, j’étais sûre en venant à l’école de retrouver et de choisir la lignée de yoga que je pratiquais en cours de ville. En m’appuyant sur mon discernement et en faisant confiance à mon corps, je l’ai finalement laissée de côté pour choisir deux autres lignées. Surprise !

Une certitude est tombée, mon parcours à l’école a pris une direction inattendue, pour ma plus grande joie ! En m’ouvrant à l’inconnu, la joie inconditionnelle qui était là, tout au fond de moi, et que j’ai contactée grâce au yoga, a pu être pleinement nourrie par les enseignements de l’école. La conscience du Souffle dans la pratique de ma lignée principale a été une véritable révélation, le moyen d’accéder à mon intériorité, de contacter ma joie et de vivre la spiritualité dans mon corps.
Les choix qui nous sont demandés tout au long du parcours concernant les lignées de yoga, puis la lignée principale pour les tests, puis le thème du mémoire participent à un travail d’autonomisation et de responsabilisation. Chaque élève est acteur de son parcours de formation, et toute l’équipe de l’école est disponible, à l’écoute, bienveillante.

 

Laissez-vous surprendre

 

Mon exploration du yoga continue aujourd’hui. Elle est sans fin, et grâce à elle, je goûte autant que possible ma joie d’être. Alors je vous souhaite de vivre une aventure intense, celle de votre parcours à l’EFY, de vous ouvrir à cette part d’inattendu, à cette chance inestimable. Qui sait où elle vous mènera ? Et pour reprendre les mots de mon Enseignant : « laissez-vous surprendre ! ».

Catherine Balouzat

 

Si vous avez le projet d’approfondir vos connaissances, d’explorer la culture d’origine du yoga, de vivre et transmettre cette « philosophie incarnée » qui va dans le sens d’une écologie tant intérieure qu’extérieure, qui conjugue non-violence et engagement dans le monde, Rencontrons-nous.

 

Rencontrons-nous lors d’une porte ouverte

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire